Test du eTricks O01, entre moto et vélo électrique

1
662
etricks o01

Fin septembre, en pleine semaine de clémence météorologique, j’ai eu la chance de me faire prêter un vélo une moto électrique par SEV, une eTricks O01, plus précisément. Après un weekend d’apprivoisement rapide et quelques sorties dans les bois, j’ai pu me rendre chaque jour de la semaine suivante au boulot avec sans une goutte de pluie (c’est quand même plus agréable!). J’ai parcouru plus de 150 km pour même pas 1 € d’électricité et autant vous dire que c’était du pur plaisir!

Pour la petite histoire, la marque SEV est issue du pôle innovation de l’ancien constructeur français de trial Scorpa qui a cessé son activité. La société étant basée dans le sud à Alès, c’est chez Govecs que j’ai été chercher l’engin. Le spécialiste du scooter électrique européen m’a réservé un accueil fort sympathique et j’espère bien tester un de leurs scooter électrique à l’occasion.

Je sais que vous préférez les photos et vidéos mais malheureusement, j’ai pas eu le temps de prendre beaucoup de clichés… J’ai essayé de rouler un max! Je vous mets quand même la vidéo de mon premier trajet boulot => maison :

The Way Back Home eTricks O01

 

frein-etrickComme vous pouvez le constater, ça accélère fort! Malgré ses 40 et quelques kilos, le moteur électrique envoie toute sa puissance de 2 500 W et son couple 80 N.m à la roue arrière dès qu’on ouvre les gaz et on est propulsé à 50 km/s en un instant. C’est la raison pour laquelle l’eTricks est considéré comme un cyclomoteur 50 cc, nécessitant donc port du casque, immatriculation, assurance, âge minimum de 14 ans et détention du BSR (Brevet de sécurité routière)… Heureusement, les freins à disques hydrauliques MAGURA MT4 de 180 mm avant et arrière (qui couinent) font bien leur taff.

 

Pour ne rien vous cacher, je l’ai utilisé principalement comme un vélo et personne sur un trottoir ou une piste cyclable ne m’a fait de réflexion. Au contraire, l’eTricks suscite l’interrogation et à de nombreuses reprises je me suis pris pour un commercial de la marque. Mais ça reste redoutable en ville, on peut facilement laisser les voitures sur place quand le feu passe au vert. Et en dehors des sentiers battus la partie cycle s’en sort bien comme vous l’avez peut-être vu si vous me suivez sur Twitter :

 

 

Si la grosse poutre en aluminium aéronautique du cadre ne bouge pas, la fourche SUNTOUR DJ téléscopique hydraulique et l’amortisseur arrière  X-FUSION hydraulique débattant tous deux sur 130 mm montrent vite leurs limites en usage un peu plus poussé.

A titre de comparaison, voici ce que ça donne en terme de chiffres mesurés avec mon smartphone et Endomondo Pro sur un aller/retour à mon travail par rapport à la performante trottinette électrique Scorp’it :

Stats de la Scorp’it

Aller/retour

 

Scorp'it et les dénivelés

Stats du eTricks O01

Aller

 

etricks-aller-bureau

 

Retour

 

etricks-retour-maison

 

Après un trajet comme ça, on a largement entamé plus de 50% de l’autonomie d’une trottinette électrique. Avec l’eTricks et sa batterie Lithium-ion SONY 48v 18 A/h – 850 W/h on a de quoi faire encore deux aller/retour! La recharge complète se fait en 4h30 avec un chargeur externe assez bruyant. Il faut donc surveiller son autonomie sur le compteur rétro-éclairé, surtout si on ne veut pas avoir à pousser puisque l’eTricks est dépourvu dé pédales.

Etricks_O01Pour continuer cette comparaison avec la trottinette, le O01 est bien plus pratique et même plus facile à conduire. En effet, on peut lui greffer un porte bagage et même un top-case en options. La transmission par courroie gomme un peu l’effet on/off propre aux moteurs électrique et rendu sa conduite plus fluide.

Par contre, compte tenu de son encombrement et de son poids, il est difficile d’emmener l’eTricks au bureau et il faut un garage avec alimentation électrique pour le recharger, là où la patinette se cale facilement dans un coin d’un petit appartement.

Autre point qui comme moi vous calmera sans doute pour l’achat d’un eTricks, son prix. Ce modèle est affiché à 4000 € et personnellement je me dirigerais plutôt vers un modèle tout terrain comme le R01 à 4500 € si j’avais les moyens… En plus, tout comme le VAE qui offrent plus de recul, il faudra surement changer la batteries tous les 2 ou 3 ans même si SEV annonce une durée de vie de 40 000 heures de fonctionnement et 1000 cycles de recharge, soit 30 à 40 000 km.

Etricks_R01

Si comme moi vous êtes allergiques aux transports en commun bondés et hors de prix, avec les progrès réalisés ses dernières années sur les batteries, l’électrique est une alternative intéressante. Il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses et même si ce type de vélo/moto/mobylette peut sembler cher, avec une charge complète à moins de 15 centimes pour quasiment 40 km d’autonomie, une excellente polyvalence et un côté très fun, il n’y a pas forcément de calcul à faire ;)

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here