10 jours avec la trottinette électrique Scorp’it

2
542
trotinnette scorp it
trotinnette scorp it

Grâce à l’agence Geek Up j’ai pu longuement tester la trottinette électrique Scorp’it. Je ne vais pas jouer le suspense, ce fut une agréable surprise et il n’y a pas eu un seul jour durant lequel ce petit bolide est resté au garage. Je m’en suis servi chaque jour de la semaine pour aller travailler et le weekend en loisir ou pour aller faire de petites courses (point fort, elle est équipée d’un petit arceau pour l’accrocher à un anti-vol). Il suffit de quelques tours de roues pour appréhender la conduite, pour peu qu’on se soit lancé un peu en roue libre, sous peine de partir en wheeling (voire soleil!). En effet, le moteur de 450 W est très vif et l’accélérateur c’est ON/OFF! Du coup c’est fun, ça cabre facilement à la moindre sollicitation sans pour autant être casse-gueule pour les néophytes du monocycle.

Les performances

Moteur Scorp'it

Comme je viens de le dire, le moteur électrique développe une puissance de 450 W et accélère fort. A cela s’ajoute une vitesse de pointe considérable de 30 km/h. J’ai fait quelques escapades sur la route sans vraiment gêner les véhicules motorisés (en ville évidement). Un tel usage est à priori toléré par les forces de l’ordre à condition d’être raisonnable et de porter un casque. Sans ça la Scorp’it est considérée comme un skate ou des rollers, elle peut donc circuler sur les voies piétonnes et pistes cyclables.

La partie cycle

Partie cycle Scorp'itLa  Scorp’it est une grande et grosse trottinette, rien à voir avec les jouets pour enfants. Elle mesure 100 cm de long pour 47 cm de large et 110 cm de hauteur. Un large plancher qui abrite les batteries mais qui lui confère aussi une stabilité et une maniabilité redoutables avec les deux pieds parallèles contrairement aux patinettes classiques. Niveau hauteur j’avais un peu peur de me casser le dos du haut de mes 183 cm comme c’est le cas en snowscoot mais ça n’est absolument pas le cas. Avec 90 cm entre le plancher et le guidon, je peux la conduire parfaitement droit, les bras même légèrement pliés. Je n’ai pas ressenti une seule gêne sur une balade de 40 minutes.

Scorp'it pliée

La potence se plie en moins de 10 secondes faisant ainsi office de poignée pour transporter la trottinette. C’est pratique pour la ranger et la transporter sur de courtes distances (dans les transports en commun ou pour l’amener jusqu’à son bureau par exemple mais pas plus). Elle pèse quand même 12,8 kg et ça devient vite lourd à bout de bras.

Côté freinage, le frein à disque (mécanique et non hydraulique) freine fort, trop fort même, on bloque trop facilement la roue arrière. C’est rigolo pour faire des dérapages mais pas super efficace en cas de freinage d’urgence… De plus, il a tendance à frotter par terre sur les virages à gauche ou en descendant les trottoirs un peu en biais du coup il a tendance à se voiler et freiner tout seul. Par contre, on peut facilement régler chacune des plaquettes avec une simple molette et ainsi faire en sorte que ça ne freine pas tout seul.

La béquille bien pratique a elle aussi la fâcheuse tendance de racler le bitume quand on tourne à gauche. Ça surprend mais je n’irais pas jusqu’à dire que c’est casse-gueule.

Dos d'âne

J’ai pu discuter avec un des fondateurs de Scorp’it de cette garde au sol un peu basse. Ils ont testé des roues encore plus grandes et le deck (plancher) se retrouvait trop haut. Il était difficile de monter dessus et de tenir en équilibre.

C’est un défaut mineur qui était pourtant présent au quotidien à cause d’un dos d’âne du type ci-contre que la Scorp’it ne peut franchir sans qu’on la soulève.

 

En parlant des roues, elles sont équipées de pneus à chambre à air qui offrent un certain confort à cet ensemble entièrement rigide contrairement à des pneus en gomme. Par contre la valve du pneu arrière semble inaccessible sans démonter la roue…

Le moteur électrique

On a vu précédemment que le moteur développe une puissance de 450 W. Il s’agit d’un moteur électrique Brush 24 V alimenté par des batteries Lithium Ion 24V 12Ah d’un temps de charge compris entre 3 et 5 heures. Le chargeur est intégré à la trottinette et se branche sur le secteur via une prise électrique informatique classique que l’on retrouve sur les unités centrales ou les écrans d’ordinateur. Ainsi, l’état ne peut appliquer aucune taxe comme sur les carburants!

L’autonomie des batteries est donnée à 20 km mais cela dépend de l’environnement et de la corpulence de l’utilisateur. Malheureusement il n’y a pas de système de récupération d’énergie au freinage ou à la décélération pour accroître cette distance moyenne avant panne sèche.

L’essai en vidéo

J’ai filmé en haute définition (1080p 30fps) un aller/retour sur mon lieu de travail avec une caméra GoPro Hero 2 fixée sur mon torse. Sur le guidon ça vibrait trop même avec l’algorithme de stabilisation YouTube. Mon compte YouTube n’étant pas éligible aux vidéos de plus de 15 minutes j’ai dû la découper… De plus je ne suis pas expert en montage et autres trucages alors c’est du brut de fonderie sans même mettre une musique de fond pour ne pas être emmerdé avec les droits d’auteur…



Si vous avez tout regardé, vous aurez remarqué que le moteur ne rechigne pas à monter de belles côtes (première vidéo sinon, à partir de la 7ème minute, juste avant de me faire attaquer par un chien!).

Avec l’application smartphone Endomondo Pro, j’ai aussi graphé le dénivelé sur un parcours similaire à celui filmé, juste un peu plus long car j’ai entièrement vidé les batterie pour tester l’autonomie.

Scorp'it et les dénivelés

Conclusion

Scorp’it est un concept intéressant pour les courts trajets écologiques (pas d’émission de CO2) par beau temps à condition de pouvoir débourser 899€ tout de même (prix cependant raisonnable pour sa gamme). Un tarif qui inclut une garantie constructeur de 6 mois pour le moteur et la batterie et 1 an pour le reste.

Passé ce délai, il faudra taper dans les pièces détachées quasiment toutes vendues par le constructeur (pneu, chambre à aire, batterie, chargeur, accélérateur, étrier de frein, disque de freine, moteur, etc.). C’est un point non négligeable pour l’entretien de la trottinette.

A noter qu’il existe aussi des accessoires : phare à LED, sacoche à accrocher au guidon et sonnette (pratique pour se faire entendre des piétons, car contrairement à ce que peuvent faire croire mes vidéos, la Scorp’it est silencieuse!).

En ce qui me concerne je ne suis pas prêt à m’en acheter une (pourtant je m’en servirais si on me l’offrait) juste pour le côté fun et ludique un peu absent (wheeling, stoppie, saut de trottoir, tout terrain, etc.). C’est un moyen de transport avant tout.

Plus d’informations sur scorpit.fr

2 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here