Egret One : le transporteur personnel high tech

14
553
egret one une

egret one une La mobilité urbaine écologique est un sujet très tendance dans lequel seuls quelques grands constructeurs se sont lancés (Renault avec sa Twizy et son concurrent direct le VéLV de PSA par exemple). Cependant, si on ne s’arrête pas à ces véhicules de demain sur-médiatisés, il existe aussi les « véhicules électriques légers » également appelés « transporteurs personnels électriques« . Dans cette catégorie de véhicules je vous ai déjà présenté la trottinette électrique SXT1000 turbo ou encore les VAE (Vélo à Assistance Electrique) de chez Opel (le RAD-e) et Smart (l’eBike). Aujourd’hui je vais donc vous présenter un nouveau venu dans le secteur, une trottinette électrique révolutionnaire.

L’Egret One affiche un look sobre et minimaliste tout comme son encombrement : 1 mètre de long et environ 1,20 de haut (30 centimètres pliée!) pour 15 Kg. L’autonomie n’est pas pour autant négligée puisqu’on pourra parcourir plus de 20 Km à son guidon en zone urbaine avant d’avoir à pousser avec un pied.

De plus, l’Egret One est le premier transporteur personnel grand-public à être équipé d’un compteur de vitesse (avec totalisateur kilométrique) et d’un récupérateur d’énergie au freinage. A ces équipements haut de gamme s’ajoutent la classique béquille latérale, des garde-boues avant et arrière, un amortisseur avant, un guidon réglable en hauteur et des poignées repliables.

Je vous laisse admirer ce petit bijou en photo avant d’aborder les caractéristiques détaillées plus bas dans l’article :

Egret One de faceEgret One ouverte

Egret One pliée, c'est tout petit!

CARACTERISTIQUES :
  • Prix public : 959€ TTC
  • Poids : 15 kg
  • Charge max. : 110 kg
  • Longueur × largeur × hauteur : 970 x 560 x 1170 mm / 930 x 140 x 300 mm (pliée)
  • Transmission : intégrée au moyeu arrière
  • Roues : aluminium avec pneus en caoutchouc plein
  • Freins : récupérateur d’énergie + tambour à l’arrière
  • Support : aluminium avec zone anti-dérapante
  • Moteur : électrique Brushless 36 Volts 250 Watts
  • Batterie : Lithium-Ion 36V 8Ah
  • Vitesse max. : 6, 20 ou 35 km/h
  • Autonomie : 28, 23 ou 19 kilomètres
  • Temps de charge : 2 à 3 heures
  • Garantie : 1 an
  • Homologation : en cours (à 20 km/h)
  • Coloris : noir métallisé

Pour ceux qui en ont assez des embouteillages et/ou qui ont l’esprit vert ET qui peuvent investir (et oui, la qualité se paie), rendez-vous sur elecstore.fr.

14 COMMENTAIRES

  1. Pour l’avoir testée personnellement, elle offre une tenue de route plus que correcte par rapport à la taille des roues. Après il est certain que ça ne vaudra jamais des 10 » avec des pneus ;)

  2. J’hésite entre la nouvelle version de la Go-Board, et l’Egret-One… Le prix est sensiblement le même (environ 950 €), mais l’une est chinoise, l’autre allemande ! La Go-Board 2012 serait cependant plus légère et offre une puissance de 10A x 36 V. Bref, je ne sais pas laquelle commander. Help !

    • J’ai acheté l’Egret One et je me régale…
      Le gros défaut, que note d’ailleurs Mobilhomme, provient du fait que l’engin est bruyant dès que la chaussée n’est pas lisse. Cela ne provient pas vraiment des roues en gomme dure : le bruit est causé par le mécanisme qui permet de replier la tige de fourche.
      Je m’explique : le mécanisme qui permet de bloquer la charnière a un très léger jeu, d’à peine un millimètre environ. Du coup, dès que la roue avant rencontre un obstalce (pavés, plaque d’égout), la charnière claque et produit un bruit métallique assez fort.
      Résultat : les gens vous entendent arriver … et se retournent dans la rue !
      Si ce n’était ce défaut, elle serait parfaite.
      Ma femme aussi

  3. Heureux propriétaire d’un egret one depuis 4 mois, j’en suis actuellement à 896 km au compteur.

    L’ayant débridée (manipulation très facile), je roule en moyenne à 25km/h, au-dessus la batterie se vide très rapidement.

    Je l’utilise en semaine essentiellement pour faire le trajet retour après le boulot soit en moyenne 13km (2km de cote, 2km de descente, 9km de plat).
    A l’allée, je prends les transports en commun car son autonomie n’est que de 20km environ débridée (il me restait tout le temps 2/5 barres après 13km et 1/5 barre après 17km).

    Je roule à 80% du temps sur la route car pourquoi s’en priver alors que de nombreux cyclistes le font?

    La conduite reste agréable sauf sur routes de mauvaises qualités ou pavées.
    Par temps de pluie, il faut faire très attention car en cas de freinage brusque il y a un risque d’aquaplanage.
    Je n’ai eu aucun problème pour monter de longues pentes.
    Le freinage reste souple et précis.

    Cette trottinette prend très peu de place mais ses 15kg se font quand même sentir si on la porte trop longtemps à la main. Je ne la plie quasiment jamais, je la porte juste lorsqu’il y a des escaliers.

    Le chargeur est assez bruyant.
    Je recharge la trottinette généralement pendant environ 1h30.

    Le prix peut paraître énorme mais actuellement je ne vois aucune autre trottinette aussi légère avec une autonomie de 20km à 25km/h en dessous de 1000€.

    Pour moi, il n’y a donc que 2 choses à améliorer: une batterie avec plus d’autonomie et des pneus gonflables!

    • Merci pour ce retour!

      C’est donc du bon matos :)

      Perso j’ai même pas 6km pour aller bosser, ça me plairait bien mais ça reste un peu cher et je vais quasi aussi vite en vélo…

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here